La vie, pas de théories

Lorsque les conflits sociaux en sein de l'entreprise en arrivent au point de non retour..

C'est la corde qui cède, et c'est la structure même de l'entreprise qui est en danger, et le risque pour l'entrepreneur de l'absentéisme de ses collaborateurs, baisse de performances, burn-out et finalement incidences sur la progression des affaires.
Arrive alors le stade où se créent des triangulations, avec de fortes tendances à rallier un groupe contre un autre, changement d'attitude, sautes d'humeur, remarques inopportunes, ou mutisme.

Surviennent alors:

- Absence
- Evitement
- Dénégation
- Manipulation
- Soumission
- Violence

Le manager, qui a des objectifs clairs et une vision des attentes d'un conseil d'administration, est très souvent mal à l'aise avec ces comportements. Et plus souvent encore, il n'a pas le temps de gérer de tels conflits.
Hors, comme dans chaque structure humaine, l'entreprise est composée d'autant de personnalités que d'employés.

C'est là que mon rôle est crucial, en tant qu'intervenante, éventuellement aussi comme médiatrice, et voici pourquoi:

- Attentive et neutre, j'ai une écoute active et objective sans préjugés sur les personnes en conflit avant de les écouter
- J'accorde la priorité au rétablissement des relations humaines, en accord avec la politique de l'entreprise à ce sujet
- Je comprends tous les aspects du/des problème/s, en différenciant les intérêts et les positions par l'établissement d'une liste de chaque partie au conflit, et des prétentions qu'elle souhaite chacune obtenir en termes d'avantages pour elle et d'inconvénient pour les autres
- J'écoute chacune des parties séparément et ensuite ensemble pour constater le décalage entre les déclarations
- Recentrage des points convergents, éventuellement raprochement de personnes se connaissant bien et pouvant apporter une aide à telle ou telle personne durant la phase de reconstruction de l'entité sociale.
- Définition claire de la limitation de l'intrusion de l'espace personnel social-média durant le travail
- Espace et géométrie de travail redéfinis
- J'explique à la structure managériale comment à l'avenir anticiper une prochaine crise par des mesures préventives selon la règle de principe ODOI


Un conflit sain est naturel et nécessaire pour l'avancement au travail, car il permet de confronter les contradictions.
Mais les résultats dépendent beaucoup de comment le manager ou la direction s'y prennent. En la matière, plus l'attentisme est présent, plus un conflit important va surgir.

N'attendez pas plus longtemps!